mercredi 19 février 2014

Enfant assistée


Une de mes arrière grand-mère était une pupille de l'Assistance publique de la Seine. Elle est née à Paris en 1898 dans le huitième arrondissement ,de père et de mère inconnue. 



J'ai demandé son dossier auprès de la direction des services d'archives de Paris, 18 boulevard Serurier, 75019 Paris.Il faut leur apporter toutes les preuves nécessaires à votre filiation avec l'ancêtre recherché: pour ma part, j'ai envoyé toutes les photocopies des livrets de familles apportant la preuve que je suis bien son arrière-petite-fille. Il faut également payer le prix des photocopies. 


J'ai reçu une enveloppe plutôt épaisse quelques semaines plus tard. J'ai cru vu l'épaisseur que j'allais enfin percer le mystère. Mais non, j'ai seulement découvert combien mon ancêtre avait eu du mal à prouver son identité à chaque étape clé de sa vie. Lors de son premier mariage avec mon arrière-grand-père en 1917, on lui délivre un certificat d'origine correspondant à un acte de naissance qui n'est pas le sien. Or il est précisé sur cet acte que la mère de l'enfant a reconnu sa fille en 1904. Le dossier que j'ai entre les mains évoque à ce sujet une indiscrétion d'un notaire qui donne le nom de cette mère à mon arrière-grand-mère. Cette dernière s'empresse de prendre contact avec elle. Qui n'aurait dans ces conditions pas fait la même chose? 

Or la vraie fille de cette personne, dans le même temps désire se marier. Cela lui est impossible puisque en marge de son acte de naissance figure déjà un mariage, celui de mon arrière-grand-mère avec mon arrière-grand-père. C'est le début d'un procès dans lequel mon arrière-grand-mère est accusée d'usurpation d'identité...

Après deux ans de procédure, le jugement est le suivant: chaque personne va retrouver son identité. Seulement, au cours de l'instruction, une recherche du vrai état-civil de mon arrière-grand-mère a été sollicité et aucun acte n'a été trouvé sur les vingt arrondissements que comptent Paris. Je dois dire que j'ai moi-même fait cette recherche et j'en suis arrivée à la même conclusion.

Alors je me pose une question:qui est mon arrière-grand-mère? Etait-il possible de n'avoir aucun état-civil? Visiblement oui...